FAQ
Concrètement, combien ça coûte tout ça ?
Les fiches du permis, comment les apprendre ?
Jeune permis, A ou pas A ?
Dois-je rouler bridé en 34ch ?
La réserve et le robinet d'essence, comment ca marche ?
S'il n'y avait qu'un truc à faire avant de prendre la route, ce serait quoi ?
Pourquoi n'y a t-il pas plus de conseils de pilotage sur ce site ?
Le contrôle technique pour les motos, ça existe ?
Quelle essence mettre dans mon brêlon ?
Que veut dire "être dans les tours" ?
"bi" et "quatre pattes", ça veut dire quoi ?
Qu'est-ce qu'une moto qui a du "couple" ?
Le choix du type de casque, jet, modulable ou intégral ?
Commencer avec une 125 pour se faire la main ou non ?
Les gestes du motard, quels sont-ils ?


Concrètement, combien ça coûte tout ça ?
Achat de mon équipement
Casque : 389 Eu
Blouson : 220 Eu + 52 Eu (dorsale)
Gants : 55 Eu + 75 Eu (été et hiver)
Pantalon : 192 Eu (pas obligatoire si pas de balade)
Bottes : 82 Eu
Total : 1065 Eu

Moto-école
forfait 20h + assurance : 617 Eu + 22 Eu
19h en plus : 640 Eu
Total : 1279 Eu

Moto + accessoire
600 Diversion d'occasion : 3000 Eu
Antivol U : 119 Eu
Total : 3119 Eu

Assurance
Tiers + vol et incendie, 10% bonus assurance voiture, 20% bonus permis AFDM : 755 Eu

Total
Ce qui m'a fait en tout, sans compter l'assurance (car à l'année) et l'essence ou accessoires supplémentaires (tour de cou, tapis de reservoir + sacoche etc.) : 5463 Eu soit 35840 Fr.

Si vous voulez savoir combien va vous coûter votre moto par mois/année, utilisez ce fichier excel et ne remplacez que les chiffres en gras.



Les fiches du permis, comment les apprendre ?
Une des épreuves du permis A consiste à répondre correctement aux questions que pose l'examinateur. Pour ne pas prendre le futur motard par surprise, un livret est donné lors de l'inscription, détaillant 20 points à connaître sur la moto, le monde des motards ou encore la sécurité routière.

20 fiches à apprendre par coeur ??? Pfiouu c'est beaucoup !
Rassurez-vous, il ne s'agit pas de TOUT connaître par coeur. L'examinateur n'est pas un instituteur qui demande à ce que le poème soit connu sur le bout des doigts par son élève : ce n'est pas un exercice pour accroître la mémoire ! Il s'agit en réalité d'un dialogue de bon sens avec quelqu'un qui détecte si l'apprenti motard serait un danger potentiel pour les autres usagers de la route et pour lui-même.

Bon alors, comment je dois m'y prendre pour apprendre tout ça ?
Le plus simple est de lire de temps en temps, par exemple chaque soir, une fiche. Le principal est de comprendre son contenu. Tout le long de cet apprentissage, il est bon de "bouquiner" de temps à autre ces fiches, afin de s'imprégner du monde motard, d'être conscient des risques, de connaître les limites. Une fois que tout a été compris, dans son ensemble, le mieux est de retenir les gros titres, souvent au nombre de 4 ou 5. Chaque fiche à un titre résumant le contenu de celle-ci, puis 5 gros chapitres. Le fait de connaître ces gros titres constitue déjà un premier "bon point". Ensuite il suffit d'un peu de mémoire et de beaucoup de logique. Avec du bon sens, il n'est pas difficile de discuter de ces points.
Enfin, s'il y a une chose à connaître par coeur, ce sont les chiffres. Là-dessus, impossible de broder. Je pense particulièrement au 5 dernières fiches…

Ok. Mais comment ça se passe concrètement le jour de l'examen ?
"L'objectif de l'interrogation orale est de s'assurer que le candidat possède des connaissances et des savoirs indispensables à la sécurité et au bon comportement du motocycliste, connaissances qui ne peuvent s'exprimer pratiquement."

Comme dit plus haut, c'est plus un dialogue qu'une récitation. Vous tirez une fiche au hasard parmi les 20. Vous avez alors le titre de la fiche ainsi que le plan. À vous maintenant de montrer que sur ce sujet, vous êtes responsable et que vous avez compris la problématique. Si vous avez un trou de mémoire où que vous n'avez plus rien à dire et que tout n'a pas été dit, l'examinateur vous pose alors une question, histoire de relancer la discussion. Petite anecdote me concernant : je commence mon bla bla puis m'arrête, trou de mémoire... je dis alors à l'examinateur : "arf je sais qu'il y a 5 points importants mais j'ai oublié le dernier". Le simple fait d'annoncer ça prouve bien que je n'ai pas ouvert le bouquin qu'une seule fois négligemment... Pas la peine de stresser, ils n'en demandent pas plus. Cet échange dure à peine 5 minutes.



Jeune permis, A ou pas A ?
Tout d'abord il n'y a pas DES permis mais UN permis nommé "permis de conduire". Ce permis est composé de 5 catégorie (A, B, C, D, E) composées elles-même de sous catégories :
A1 : Dès 16 ans : pour conduire les motocyclettes légères. Il est valable pour conduire les véhicules exigeant le permis B1
A : Dès 18 ans : pour conduire les motocyclettes de 25 kW maximum, avec ou sans side-car. Il autorise la conduite de tricycles à moteur et de quadricycles lourds à moteur. Il permet, après 2 ans de permis, la conduite de toutes motocyclettes.
Les personnes de plus de 21 ans ayant passé une épreuve pratique spécifique peuvent conduire les motos de toutes cylindrées.
B1 : Dès 16 ans, pour conduire les tricycles à moteur dont la puissance ne dépasse pas 15kW et dont le poids maximum est 550 kg et les quadricycles lourds à moteurs
B : Dès l'âge de 18 ans, pour conduire les véhicules pouvant comporter neuf places assises (au maximum avec le siège du conducteur) et dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 t (y compris avec une remorque ne dépassant pas 750 kg).
Avec 2 ans d'ancienneté, ce permis permet de conduire des motocyclettes de 125 cm3 maximum limitées en puissance à 15 cv. Il autorise la conduite de tricycles à moteur et de quadricycles lourds à moteur.
C : Dès 18 ans, à condition d'avoir le permis B.
Pour conduire des véhicules destinés au transport de marchandises ou de matériel, dont le poids en charge est supérieur à 3,5 t avec une remorque dont le poids ne dépasse pas 750 kg.
À noter : ce permis est valable 5 ans et peut être prolongé après examen médical.
D : Dès 21 ans, à condition d'avoir le permis B.
Pour conduire des automobiles, destinées au transport de personnes, comportant plus de huit places assises (en plus du siège du conducteur)
Une remorque ne dépassant pas 750 kg peut y être attelée.
E : Il se divise en trois catégories E(B), E(C), E(D). Il permet de conduire les véhicules de la catégories B, C ou D mais attelés d'une remorque dont le poids total excède 750 kg. Dès 18 ans, pour les permis E(B) et E(C) dès 21 ans pour le permis E(D). En outre, il faut être titulaire du permis B, C ou D, suivant le type de permis E que l'on souhaite obtenir.

Pour résumer
- catégorie A : toutes motos
- sous-catégorie A1 : motos légères 125 cm3
- catégorie B : automobiles d'un PTAC de moins de 3,5 tonnes
- sous-catégorie B1 : tricycles ou quadricycles à moteur
- catégorie C : poids lourds
- catégorie D : transports en commun
- catégorie E : remorque pour automobiles E(B) pour poids lourds E(C) pour transports en commun E(D)
Il existe également des mentions particulières relatives au permis B et permettant la conduite automobile aux personnes handicapées.

Maintenant que vous savez comment est composé le permis de conduire, êtes-vous sujet à l'autocollant A à coller derriere votre moto ou non ?
Et bien pour le savoir c'est simple. L'autocollant A doit être collé à l'arrière de votre véhicule (attention : l'emplacement est règlementé) si vous avez obtenu LE permis de conduire il y a moins de 2 ans, toutes catégories confondues.

En clair, porter le A signifie "je suis apprenti(e) dans la pratique du Code de la Route", et non "je suis apprenti(e) dans la maîtrise de ce véhicule-ci"

Exemples
Vous avez votre "permis B" depuis plus de 2 ans, et venez de passer le "permis A" -> pas besoin de l'autocollant A
Vous avez votre "permis B" depuis 1 ans et venez de passer le "permis A" -> besoin de l'autocollant A pendant 1 an
Vous n'avez pas de "permis B" et venez de passer le "permis A" -> besoin de l'autocollant A pendant 2 ans.
Peu importe la catégorie, c'est la date d'obtention du Permis de Conduire qui compte.

Dois-je rouler bridé en 34ch ?
Si vous passez la circulation (et non le plateau) avant votre date d’anniversaire des 21 ans, vous devrez alors rouler en 34ch pendant deux ans. Vous avez cependant la possibilité de repasser l’examen sans prendre d’heure de cours, après vos 21 ans, pour vous libérer de cette contrainte.

Pour résumer
si permis (circulation) avant 21 ans => 2 ans en 34ch
si repassage de la circulation à 21ans passés => libre

si permis (circulation) après 21 ans => libre

Exemple
si permis à 20 ans et 11 mois => 34ch jusqu'a 22ans et 11 mois (sauf repassage après les 21 ans passés)

La réserve et le robinet d'essence, comment ca marche ?
Un seul réservoir contient toute l'essence. Grâce à un robinet se trouvant généralement sur le coté gauche de la moto, on peut puiser l'essence dans le "réservoir principal" ou dans la "réserve". Je mets ces deux mots entre guillemets car il n'y a pas deux réservoirs distincts, mais bien un seul. En fait, c'est un système de deux tubes qui différencie les deux parties. Un tube qui prend l'essence au-dessus d'un certain niveau dans le réservoir, c'est la position "on" du robinet. Un tube qui puise l'essence au fond du réservoir, c'est la position "res" du robinet. Lors du passage à la pompe, on fait le plein et ça remplit tout le réservoir : de la réserve (fond du réservoir) jusqu'à la partie principale (haut).

Ok mais quelle position choisir et quand ?
Imaginons que le plein soit fait. Je suis donc en position "on". Je roule, l'essence est consommée, le niveau dans le réservoir baisse.... puis ça commence à brouter, car le premier tube, puisant au-dessus du niveau de la réserve, puise... du vide ! Il est temps de passer en position "res" (le 2e tube prend la relève) et de trouver une pompe. Vous disposez pour ce faire des quelques litres de fond de réservoir, soit environ 40km, sinon vous êtes bon pour la poussette, c'est la panne sèche ! Il suffit de faire le plein, SANS OUBLIER de remettre juste ensuite le robinet sur la position "on". En effet, en laissant le robinet sur "res" vous ne vous apercevrez pas, environ 250 bornes plus tard, que vous roulez à nouveau sur la réserve, puisque vous utilisez déjà le tube du fond de réservoir depuis le début... Donc la première fois que la bécane va brouter, ce sera pour une vraie panne sèche. Attention galère !...

Pour résumer
Plein fait : position "on"
Réservoir presque vide : position "res"
Dès que le plein est fait : reposition "on"

La position "pri" sert à démarrer la moto, lorsque celle-ci n'a presque plus d'essence. En effet, si vous êtes sur la réserve, que vous garez la moto sans faire le plein, le lendemain elle aura peut-être du mal à démarrer. Si c'est le cas, basculez sur "pri", démarrez, puis une fois le moteur lancé, rebasculez sur "res" et foncez à la pompe. NE roulez JAMAIS sur le position "pri", elle NE doit servir QU'AU démarrage.

S'il n'y avait qu'un truc à faire avant de prendre la route, ce serait quoi ?
Faire le plein d'essence, quelle question !! Plus sérieusement, je dirais connaître les commandes par coeur. Ca peut paraître stupide, mais pendant l'apprentissage, on n'utilise pas toutes les commandes. Donc il faut savoir, les yeux fermés (ou en regardant la route, ce qui revient au même), où mettre ses gros doigts pour faire quoi. En effet, en accident arrive TRÈS vite, on n'a donc pas le temps de chercher le klaxon ou l'appel de phare. J'en suis la preuve... vivante heureusement ;)



Pourquoi n'y a t-il pas plus de conseils de pilotage sur ce site ?
Tout simplement parce que vous pouvez trouver ces informations sur d'autres sites, et que le but de celui-ci est de regrouper des informations trop dispatchées sur la toile. Faites un petit tour par ici et également sur cette page. Ah au fait, "pilotage" ne veut pas forcément dire "sur piste", une moto, même en ville, se "pilote" plutôt que se "conduit".



Le contrôle technique pour les motos, ça existe ?
Et bien non ! Contrairement aux voitures, il n'y a pas de contrôle technique pour les motos. Par contre vous devez faire des révisions tous les 6000 Km qui peuvent coûter entre 300 Eu (révision simple) et 600 Eu (révision complète) pour une moto type 600 Diversion. Ces révisions ne sont pas obligatoires mais elles sont indispensables !



Quelle essence mettre dans mon brêlon ?
Du SP 95 car le 98 attaque les joints caoutchouc du moteur (au Japon les motos ne roulent qu'au 95). Pour plus de détail cliquez ici.



Que veut dire "être dans les tours" ?
Pour simplifier disons que le régime du moteur d'une moto va de 0 à 10 000 tours par minute. Rouler à bas régime signifie que l'aiguille du compte-tours ne va pas dépasser les 5000 environ. A l'inverse, rouler dans les tours signifie que l'aiguille va indiquer les 8000 voir 10 000 tours. Attention "être dans les tours" ne signifie par forcément "rouler vite" même si c'est deux facteurs sont liés, tout dépend de la vitesse enclenchée.



"bi" et "quatre pattes", ça veut dire quoi ?
Un moteur comporte un certains nombres de cylindre. Un seul, deux, trois, quatre voire six. Pour savoir combien de cylindre possède le moteur de votre moto, il suffit de vous mettre face à elle et de compter le nombre de collecteur d'échappement. Un collecteur est un tube en acier, partant du moteur et allant jusqu'au pot d'échappement. C'est par la que s'échappe les gaz.
Le plus souvent on en trouve deux, ou quatre, d'où les appellations respectives : "bi" et "quatre pattes". On peut dire aussi "mono" ou "trois pattes" pour un ou trois cylindres.
La différence entre un "bi" et un "quatre pattes" est la suivante. Un moteur bi-cylindre va être disponible et délivrer sa puissance à bas régime, contrairement à un moteur quatre cylindres, plus progressif, ne délivrant la puissance que haut dans les tours. Une moto quatre cylindres va mieux se comporter, sera plus joueuse et vive passé 7000 tours (environ, cela dépend des motos bien sûr) tandis qu'une moto bi-cylindre s'essoufflera. A l'inverse un bi-cylindre est plus disponible entre 2500 et 5000 tours/minutes environ.



Qu'est-ce qu'une moto qui a du "couple" ?
Le couple est avant tout un phénomène physique et mécanique, dont je vous épargne les détails. Concrètement, une moto qui a du couple, est une moto qui va repartir dès la remise des gaz. Avec une moto non coupleuse, il va falloir soit attendre que le moteur monte en régime (ça ratatouille comme on dit), soit rétrograder. Une moto coupleuse vous épargne donc d'avoir à jouer du sélecteur pour par exemple vous dégager d'une situation critique : une rotation du poignet, et la moto file, quelque soit la vitesse enclenchée et le régime du moteur.
De façon générale, un "bi" a du couple en bas (comprendre qu'un bi-cylindre aura plus de couple à bas régime qu'a haut régime), un quatre pattes en a en haut (là je vous laisse deviner) et une grosse cylindré en aura plus qu'une petite cylindré.
Vous pouvez aussi lire entre autre dans le manuel technique de votre moto qu'il existe un "couple maxi", situé aux environs des 7500 tours/min pour les quatre cylindres de moyenne cylindré. C'est en fait le régime auquel votre moto se sent le mieux et réagira le mieux. Enchaînez donc quelques virages en troisième (par exemple, si cela fait trop vite, faites-le en seconde) au couple maxi, vous verrez, le comportement est idéal.



Le choix du type de casque, jet, modulable ou intégral ?
Vous trouverez sur cette page toutes les infos nécessaires. Cependant je vous mets en garde concernant les casques de type jet car même attaché le casque peut s'enlever avant que votre tête ne touche le sol. Le casque intégral est de rigueur !


Commencer avec une 125 pour se faire la main ou non ?
Vous êtes nombreux à vous poser cette question. La réponse est délicate car la plupart du temps vous vous la posez avant de passer le permis. Si vous avez la possibilité d'utiliser une 125 à moindre frais, pourquoi pas commencer avec, en prenant des cours en moto-école et bien sûr en ayant un équipement complet. Toutefois si vous n'avez pas le véhicule, vous ne ferez pas d'énorme économie en achetant une 125. Le prix est quasiment le même qu'une 500cc. Bien sur vous aurez moins à dépenser pour le "permis" (si vous avez déjà le permis B, qui vous autorise au bout de deux ans à piloter une 125cc) mais vous aurez également une formation moins poussée. A partir de là, sachant que la sécurité et que votre vie n'a pas de prix, et que je ne connais personne qui regrette d'avoir passé le permis A, le balle est dans votre camp. Sachez que la maîtrise du véhicule sur un parking dégagé n'est rien comparée à une portière qui s'ouvre, un piéton qui traverse ou une voiture qui déboîte sans regarder. Pour finir, une 125 reste une moto à part entière et vous devez vous comporter en motard, en respectant les règles de sécurité, de courtoisie et le code de la route.



Les gestes du motard, quels sont-ils ?
Grâce à un code les motards peuvent communiquer entre eux en roulant. Le plus connu est le V de la main gauche (la droite restant toujours sur la poignée de gaz) en guise de salut ou de remerciement. L'autre, moins connu, est le signe du pied (généralement le droit) aussi utilisé en guise de salut ou de remerciement. Personnellement j'utilise ses deux signes également avec les automobilistes (bien que mal connu par eux) pour les remercier de s'être décalé. Attention lorsque vous remerciez une voiture à votre droite, ne soyez pas trop violent avec la jambe. Le signe peut être malheureusement interprété comme un coup de pied manqué…
La suite sur cette page.
©2004-2006, Tous droits réservés. MotoDebutant.com